Publié par Médistory Bretagne

       "Parce que tout change tout le temps, l'assurance maladie vient de limiter la dérogation aux seuls médecins dont le logiciel ne permet pas la connexion directe au DMP.
Autrement dit, si votre logiciel possède une option DMP, vous êtes "obligé" de régler cette option à votre éditeur.

       Il y avait en effet une grande ambigüité sur ce sujet, que nous venons  de lever avec l'assurance maladie.

        Comme ce sujet est complexe et à risque, nous avons obtenu de l'assurance maladie qu'elle diffuse au plus tard le 15 décembre la liste des logiciels avec le détail de la version permettant l'accès au DMP.

      Nous avons également obtenu que la déclaration de cette DMP-compatibilité puisse être faite jusqu'au 31 janvier 2018.

En pratique, comment faire ?
Vérifiez sur la liste qui va être mise à disposition sur le site Espace Pro le 15 décembre si votre logiciel et la version que vous utilisez y figure.
- si c'est le cas, vous validez l'item sous réserve d'avoir réglé l'éventuelle option de compatibilité
- si votre logiciel et la version utilisée n'y figurent pas, vous pouvez obtenir la dérogation sous réserve d'avoir utilisé au moins une fois avant le 31/12/2017 le DMP via le portail "dmp.gouv.fr" pour ouvrir ou consulter le DMP d'un patient."


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article